L’agenda culturel strasbourgeois

classic
Cet évènement est terminé, il s'est déroulé Jeudi 18 janvier 2018 de 18h à 19h

Paroles de compositeur - Gualtiero Dazzi

Visuel musique_classique
Lauréat du Prix Florent Schmitt décerné par L’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France en 2009, du prix du Studium de musique contemporaine de Toulouse en 1986, du prix de la Jovén Orquesta Nacional de Espana en 1992 et de la Villa Médicis Hors les murs en 1998, musicien cosmopolite et polyglotte, Gualtiero Dazzi nourrit son infatigable curiosité d’une très grande diversité d’influences artistiques. Ne privilégiant aucun médium, il cherche à situer son oeuvre dans une perspective culturelle la plus ouverte possible.

Gualtiero Dazzi est le compositeur de plusieurs projets scéniques. C’est dans le contexte théâtral, dans le rapport entre musique et texte, et dans l’épreuve du plateau, que l’essence de son langage musical, lyrique et très chargé au plan émotionnel, s’exprime le mieux. Sa voie se dirige en particulier vers la quête d’un théâtre poétique, habité par un temps suspendu et intérieur. La création de son premier opéra La Rosa de Ariadna, mis en scène par Stéphane Braunschweig en 1995 au Festival Musica, a été saluée comme l’une de plus importantes réussites lyriques de ses dernières années. En 2004, Gualtiero Dazzi a créé son quatrième opéra Le Luthier de Venise au Théâtre du Châtelet à Paris. De cette création, mise en scène par Giorgio Barberio Corsetti, on a écrit qu’elle pouvait nous réconcilier avec la création lyrique contemporaine. Le jeu de la feuille et du vent, pour grand orchestre, dirigé en 2009 à Paris par Daniel Kawka, puis à Turin par Luca Pfaff, a été sélectionné pour une diffusion radiophonique dans 30 pays.

Parmi ses récentes créations, on peut citer Am Saum des Gedankens (2010) pour voix, double choeur et orchestre, oeuvre destinée à être interprétée dans le même concert que le Requiem de Mozart, et Requiem d’après Anna Akhmatova, commande de l’ensemble HANATSU miroir, avec le soutien de la Sacem et de la Fondation Salabert. Créé en avril 2015, ce projet musical et poétique était fondé sur la lecture dramaturgique d’Elisabeth Kaess, et mêlait la voix de la poétesse russe aux flûtes, clarinettes, violoncelle, percussions et électronique, ainsi qu’à une scénographie vidéo.

Le 18 janvier à 18h à l’AEDAEN Gallery, entrée libre.
La vueLa cartePlus d'infos

Partager ce concert

Partager sur Facebook

Sinon...

Les autres évènements : musique_classique

28 concerts de musique classique à venir